un Arbre dans la Ville

un Arbre dans la Ville

Supports théoriques

 Supports techniques divers


Conseils pour la posture

En droite ligne de mes 100 postures, je vous livre mes dernières conclusions pour une pratique de l'arbre fructueuse.

Mieux que des explications savantes, pour encore quelles soient exactes, je veux vous proposer une "routine de travail" à mettre en oeuvre dans votre étude de la posture:

 

Je commencerai par l'importance de l'environnement mental dans lequel vous devez vous plonger pour libérer votre esprit. Il ne faut pas rester prisonnier d'un cadre technique qui impose un contexte trop fermé et rigide.
Il faut donc se laisser aller. Faire écho aux ressentis. Faire confiance aux sensations vécues dans le corps. La seule contrainte consiste à préserver sa santé articulaire: genoux, dos et nuque.
Vous devez rendre fluide votre posture. Laissez "couler" l'énergie dans le corps en ouvrant les articulations, des pieds jusqu'au bout des ongles. Mettez une attention toute particulière au rôle des chevilles.
Se rendre disponible pour que chaque mouvement soit vide, autonome. Mieux que les micro-mouvements laisser agir les propositions du corps.
Il faut rechercher la détente pour obtenir un appui fin sur le sol et rebondir spontanément. Comme positionné entre la Terre et le Ciel dans un mouvement oscillants et incessant.
Calmer l'esprit pour se retrouver. Diminuer l'attention intellectuelle et glisser dans le bien être de la contemplation.
 
Ici et maintenant, comme l'expression du "Non-agir" !

 

 

Cette modélisation mentale, comme un cinéma virtuel, vous positionnera à l'écoute du travail du corps et vous détendra pour vous placer dans les meilleures conditions d'étude.

Avec le schéma des repères de postures, c'est je pense, en l'état actuel de mes connaissances, le meilleur conseil pour obtenir rapidement des résultats significatifs.

 

Etat des lieux au 20/09/13.

 


20/09/2013
0 Poster un commentaire

Repères de progression de la posture

Phases de repères de progression (Ressentis)

 

Voici présenté le déroulé des actions/sensations qui jalonnent ma pratique de la posture de l’arbre ;

Se sont des repères indicatifs qui sont plus ou moins prononcés en fonction de la prise de posture.

Chaque partie construit petit à petit la structure de l’arbre.

 

Nbre

Détail- timing indicatif

Temps

Exercices/intention

Sensations

1

Mise en place – début cycle 1

5’

Recherche d’installation des repères extérieurs de la posture

Contrôle technique

2

Installation de la posture choisie

5’-10’

En fonction de l’ambiance, une hauteur et une sensation dominante se précise.

Liaison esprit / corps

3

15’ : Recherche de relâchement

10’-15’

Relaxer les bras

détente

4

1ère méditation fin cycle 1

5’-15’

Ouverture Chakra plexus

chi

5

30’ : consolidation – début cycle 2

3’-5’

Forces contraires

Arche membres inférieurs

6

Micromouvements

10’-20’

6 directions

Arche membres supérieurs

7

2è méditation fin cycle 2

3’-5’

Chakra du cœur

Corps posé, chi

8

45’ : Les fils – début cycle 3

5’-10’

structure

Corps plein

9

Ballon long

10’-15’

Chakra gorge

Compression

10

3è méditation- fin cycle 3

5’-10’

Sensation coude

Expansion chi

11

55’ : ajustement

5’

Forces contraires

Mains/doigts

12

4è méditation – fin cycle 4

5’-10’

Circulation

temporisation

13

65’ : retour réalité

10’

Comparaison technique

Pleine conscience

14

5è méditation – fin d’arbre

5’-10’

Aura, rayonnement

Lumière

15

75’ : Descente des bras

2’

Poussée basse ballon

Retour au calme

 

Ces actions sont très marquées au début de la pratique.

 

Elles s'articulent entre elles, ou sont cloisonnées en fonction du caractère propre de chaque arbre.

 

Chacun peut y mettre ses propres ressentis et sa propre chronologie.


28/01/2013
0 Poster un commentaire

Ba Duan Jin - Les Huit pièces de brocarts

Voici la série des 8 mouvements du Ba Duan Jin.

 

Découverte grâce à M° Legree, qui a eu la gentillesse d'ouvrir ses cours de Taikiken gratuitement au plus grand nombre, et qui en plus d'etre un expert en taikiken, l'est aussi en taichichuan. Il nous a donc fait aussi découvrir cette formidable pratique de bien être. Je le remercie et j'ai pour lui une pensée affectueuse.

 

A suivre une description succinte de la méthode (wikipédia):

 

Ba duan jin (chinois traditionnel : 八段錦氣功 ; litt. : Les huit pièces de brocart) est une gymnastique chinoise (ou qi gong) visant à rendre l'organisme plus résistant et ainsi prolonger la vie.

 

Selon la légende, Bodhidharma aurait élaboré le baduanjin vers le ve siècle, au monastère Shaolin. Au xiie siècle, le général Yue Fei le développa pour améliorer la santé de ses soldats.

Le nom de « brocart » vient des manteaux longs en brocart portés par les dignitaires de l'empire, pour évoquer une bonne santé. Il y a huit postures qui étaient douze, et qui comportent des variantes

 

Le corps est détendu et l'esprit concentré, avec des étirements doux et continus (pour éviter le réflexe myotatique trop fort), pour rechercher une sensation agréable sans contrainte ; le centre et la rectitude y sont recherchés ; légèreté et enracinement y sont requis. La pratique idéale se fait en prenant son temps dans un lieu calme et bien aéré, calmement à un rythme respiratoire normal en respirant par le nez. Chaque geste se répète 3 fois de chaque côté minimum, pour un effet profond et symétrique. Il est conseillé de faire cette gymnastique après un réveil musculaire et articulaire, comme le yijinjing.

 

Les huit postures se pratiquent à la suite l'une de l'autre soit assis, soit debout. Sur les dessins de la version du général Yue Fei, elles portent chacune un nom évocateur et pragmatique qui peut se traduire ainsi :

  1. Liangshou tuo tien li sanjiao (两手托天理三焦), soutenir le ciel avec les mains prend soin du triple réchauffeur.
  2. Zuoyou kai gong si she diao (左右开弓似射雕), imiter l'arc et viser l'aigle.
  3. Tiaoli piwei xu dan ju (调理脾胃须单举), stimuler la rate et l'estomac d'un seul geste.
  4. Wulaoqishang xianghou qiao (五劳七伤向后瞧), regarder derrière pour prévenir les cinq maladies et les sept blessures.
  5. Yao tou bai wei qu xinhuo (摇头摆尾去心火), agiter la tête et secouer la queue pour calmer le feu du cœur.
  6. Liangshou pan zu gu shen yao (两手攀足固肾腰), saisir les orteils pour renforcer les reins.
  7. Zan quan numu zeng qili (攒拳怒目增气力), serrer les poings pour augmenter la force physique.
  8. Beihou cidian baibing xiao (背后七颠百病消), soulever sept fois les talons pour traiter la maladie
Pour illustrer cette description retrouvez les 2 vidéos suivantes

 

 

 

 


28/10/2012
0 Poster un commentaire

Description et repères esthétiques

Vous trouverez de nombreux commentaires sur le net de la position de base: des commentaires techniques, esthétiques et energétiques simples ou sophistiqués; je laisse les spécialistes s'en charger!

Voici les miennes en fonction bien sur de ma propre expérience:

 

1/ Les Pieds: il y a deux positions envisageables: largeur des hanches pour un travail plus traditionnel dans le style yiquan. largeur des épaules pour un travail plus naturel dans le style Chikong; Ils doivent être parallèles, légèrement ouvert (11h05) pour obtenir un appui souple et bien à plat. Dans une recherche pour le combat l'appui se portera davantage vers l'avant jusqu'au point Yong Chuan (source jaillissante).

 

2/ Les Genoux: ils sont légèrement fléchis, déverrouillés mais pas pliés, dans l'alignement du pied, légèrement fermés vers l'intérieur; Souples, Laisser les tomber en légère pression comme tenir un ballon et maintenir les jambes comme une arche. Ils sont en suspension, élastiques et oscillants haut/bas.

 

3/ Les Hanches: Le bassin posé souplement sur les jambes, il est en légère rétroversion non forcée, les muscles fessiers sont relâchés. Plonger le coccyx vers le bas au milieu des deux pieds. Relâcher les "Kuas" (pli Inguinal) en liaison avec l'intérieur des genoux.

 

4/ Le Tronc: La colonne vertébrale dois être étirée, de la nuque au bassin comme alignée contre un mur; Porter une intention toute particulière au bas du dos (reins) sur le point Ming Men (porte de la vie) en relation avec le Tan Tien (énergie vitale), centre de gravité du corps. Effacer la poitrine comme si le sternum se posait sur le plexus solaire.

 

5/ La Tête: Etirer le sommet du crâne par le point Bai Hui (réunion des cent) comme suspendu par un fil. Le menton est rentré et la langue pointée sur le palais. Remplir la nuque et relâcher la gorge.

 

6/ Les épaules/les bras: Les épaules sont posées; Les bras déroulés vers l'avant en cercle (enlacer un ballon) devant la poitrine. Ne pas les porter mais les laisser tomber vers le bas, coudes relâchés, comme laisser glisser une goûte d'eau. 

 

7/ Les Mains: Parties essentielles de la posture elles sont reliées entre elles. Doigts écartés, Ouvertes et souples, dans le prolongement des poignets. Imaginer tenir un ballon la hauteur n'étant guidée que par la sensation de détente.

 

Cependant dans les premiers temps se consacrer sur le port de tête et le relâchement des hanches; travailler sur la position mains en bas.

 

Voici un croquis récupéré sur internet: (mains hautes)

 

 

autres points clés:

La cheville permet la liaison avec le sol.

Remplir les parties molles comme la nuque et éffacer les parties dures comme les omoplates.

Le regard est porté à l'horizon.

 


03/10/2012
2 Poster un commentaire

Les postures des Maîtres (web)

Voici un florilège de la posture de l'arbre réalisé par les plus grands maitres:

 

M° Sawai - taikiken

 

Li Jiang Yu - yi quan

M° Wang Zhang Zhai - créateur yi quan

 

 M° Sawada- I Chuan


01/10/2012
1 Poster un commentaire