un Arbre dans la Ville

un Arbre dans la Ville

9è-17è Arbres (sept 12)


9è Arbre du Finistère - 03/09/12 - 1h05

Deuxième série d'arbre pour ce deuxième mois d'entrainement. Bien sur l'enchainement des arbres ne suit pas vraiment le découpage mensuel même si une planification est nécessaire pour tenir un rythme efficace.

 

Ce mois de septembre démarre par des vacances en famille. Je vais essayer d'en profiter pour trouver des coin sympa ou se poser!

 

C'est une des plages de la baie de Morlaix qui va m'accueillir et m'offrir mon premier beau paysage.

Cette plage de la ville de Carantec à une particularité d'avoir un recul de la mer tres important offrant une vue spectaculaire.

 

 

J'attaque donc cet arbre avec enthousiasme, et désireux de réaliser un arbre plein et méditatif, pour vraiment profiter du lieu.

Comme vous le voyez sur la photo le ciel est tourmenté et un vent frais viens me fouetter le visage. Sensations fortes que je mets à profit pour m'emplir d'énergie.

 

Mon travail sur la décontraction des épaules se prolonge. Controler la hauteur en douceur, accepter une descente accompagée qui permet de ressentir le travail sous les aisselles et la position des mains et des coudes.

 

autre perspective c'est de bien respirer et jouer sur les trois hauteurs: ventrale, poitrine et claviculaire. Cela entraine une sensation particulière de compression/extension qui pour l'instant m'aide bien pour positionner mon dos!

 

Un arbre qui est passé tres vite, énergisantqui motive pour la suite.


14/10/2012
0 Poster un commentaire

10è Arbre de Karantec - 06/09/12 - 1h10

Il y a des chiffres qui ont une saveur particulière. Bon celui-ci n'est que le premier d'une longue liste. La bascule dans la nouvelle dizaine aura un goût plus sombre... car c'est vers 22h que je me suis installé.

 

Il n'est pas facile de trouver "une fenêtre de tir" lorsque l'on est en famille. C'est une réalité à prendre en compte lorsque l'on veut parvenir à tenir le rythme. 

 

Il n'y aura pas de photo de nuit par manque de savoir faire du reporter. La photo fut prise le lendemain.

 

 

Normalement la pratique de la posture de l'arbre se pratique tôt le matin pour profiter de ses bénéfices durant la journée. Utilisée comme support d'une bonne hygiène de vie.

 

Pour ma part, mon organisation n'est pas vraiment au point. Une majeure partie des postures ont été réalisées, soit dans l'après-midi soit en fin de soirée. Cela me convient mais il va falloir que j'essaie d'être plus régulier le matin à l'avenir.

 

Pour en revenir à la posture du soir, je me suis rempli d'air marin, la mer étant à 500m à vol d'oiseau. La nuit douce m'enveloppant j'ai laissé le temps s'écouler. Dans ces moments là, seule compte la sensation de plénitude: bien tirer la nuque, en regardant les étoiles, et relacher les reins. 

 

Chaque arbre à son "caractère", je ne force pas le trait. C'est l'orientation que j'ai prise.


16/10/2012
0 Poster un commentaire

11è Arbre du TGV - 08/09/12 - 1h20

Bienvenue à Bord de mon 11è arbre. Embarqué dans le train du retour de vacances, c'est la voiture bar du TGV qui sera le théatre des opérations.

 

Certes ce ne sont pas les conditions idéales pour réaliser un arbre classique mais cette pratique et ce projet doivent être complètement intégré à ma vie réelle, en immersion!

 

Le cliché suivant n'est pas de moi mais récupéré sur le net! Imaginez moi dans le coin "bas-gauche".

 

 

placé là "comme un cheveu sur la soupe" au milieu des gens et des passages successifs c'est assez rigolo de se transformer en statue, tout en restant discrêt. Un grand café posé devant  moi comme excuse , les mains posées sur le comptoir me voila parti pour un temps indéfini.

 

Comme je le souligne quelquefois, chaque arbre à son ambiance et ses possibilités de découverte. Pour celui-ci, comme ceux déja fait en train ou en métro, j'ai développé certains aspects et exercices éducatifs, qui favorisent des ressentis sur des points clés:

 

Par exemple, le tirer/pousser l'une des directions de base du travail du yi quan est difficile à ressentir et évaluer seul dans la posture. c'est pourquoi conserver les mains sur la tablette permet de concrétiser cette action. De plus, conserver l'action durant les tanguages relève encore la difficulté et améliore considérablement la sensation d'appui et la relation nuque /mains.

 

Un arbre tres technique mais réaliste! D'ailleurs, il ouvre une série d'arbre à réaliser dans le métro pour continuer cette spécialisation et le travail en particulier de l'équilibre et la relation avec le contact avec le sol!

Je vous inviterai à partager ces escapades, destination ...


19/10/2012
0 Poster un commentaire

12è Arbre - 12/09/12 - 1h30

ma 1ère semaine de coaching se déroule bien et l'organisation se déssine. Mes vagabondages m'ammène à découvrir des lieux et éventuellement à les tester.

 

En route pour passer le bonjour aux copains du CSCP mon "ancien" club je découvre une partie des quais rive gauche fort symphatique. Ayant suffisament de temps devant moi je me pose près d'un grand arbre au bord de la seine.

 

 

Je retrouve donc l'élément eau prédominant dans cette posture. Je pense sincèrement que cela influence beaucoup le travail effectué.

Je me laisse guidé par le roulis des flots et les passages réguliers des péniches.

 

Rien de particulier à commenter si ce n'est la question du temps!

pourquoi cette question: en fait, La notion temporelle est gênante d'un point de vue psychologique. Si l'on garde à l'esprit cet objectif de temps à réaliser on perd en sincèrité parce que l'on attend la fin.

Or j'apprécie davantage le maintien "long" lorsque je ne m'attache pas à la fin de la posture. Mon esprit reste ouvert et j'en profite jusqu'au bout.

 

C'est pourquoi, en général je mets mon "réveil" de téléphone en fonction et je médite. Mais ma sonnerie est trop faible et souvent je m'angoisse à l'idée de ne pas l'entendre; Non que je ne veuille pas faire plus que prévu mais lorsqu'il y a un impératif j'ai moins de latitude.

Donc, me voila flottant dans mon centre lorsqu'il me semble que le temps commence à être long. J'essaie de résister à la tentation de regarder l'heure mais du coup mon esprit est perturbé. Après un long moment que j'évalue tant bien que mal je regarde mon tél et mince! voila que j'avais dépassé l'heure de trente minutes pile. Oups!

 

Voila la petite histoire pour ce premier arbre de 1h30. (je précise pour la série des 100 car j'ai déja fait plus long auparavant)


20/10/2012
0 Poster un commentaire

13è Arbre la plage du Montparnasse - 14/09/10 - 1h

Bon enchainement des arbres pour cette semaine! J'essaie d'augmenter d'un arbre pour ce mois.

 

Dès que j'ai une opportunité je la met à profit et c'est en sortie de coaching que je m'exécute.

C'est un endroit tranquille, agréable, avec un petit coin de sable jaune qui lui donne une ambiance nature. Comme il fait bon je décide de le pratiquer pieds nus.

 

 

Une prise de posture originale donc, dans laquelle je me coule doucement. La position mains basses vient tout naturellement et conforte un travail plus en méditation.

 

Le contact avec le sable va un peu perturber le début de posture jusqu'à trouver une position satisfaisante, de plus, je n'est pas froid et c'est finalement très agréable. Mon travail va se concentrer sur la partie basse de ma posture qui n'est pas dans sa position habituelle et principalement sur les genoux.

Super Arbre!


20/10/2012
0 Poster un commentaire