un Arbre dans la Ville

un Arbre dans la Ville

Mes 1000 Postures de l'Arbre!




Mille Arbres - L'analyse!

Voici le temps du bilan!   (Partie 2)

 

dernière partie du bilan : "soyez patient je me raconte"

3) le bilan  à froid comprenant l'après épreuve  12h d'arbre  + l'analyse des mille postures 

 

A Froid! L'analyse...

 

Lorsque j'ai débuté "officiellement" la posture en 2005, je n'avais qu'une vision très personnelle de la position de l'arbre; l'expérience des 1h30 en kiba dachi (position du cavalier) réalisé lors des stages "spécial" de l'école Ohshima et d'une initiation plutôt disparate au Taîchi chuan glanée lors de stages avec des experts de différents horizons (G. Gruss, K. Tokitsu).

J'avais, par ailleurs, développé un travail postural dans ma pratique que je testais dans des séances d'expérimentations avec quelques anciens élèves.

Tout a commencé lorsque après m'être documenté sur ces différentes approches de la posture de l'arbre et plus particulièrement du "Tuishou" (qui étais mon véritable but) j'ai découvert le Yiquan: en effet avec l'expérience que j'avais acquise dans les différents arts martiaux et sports de combat, il me semblait qu'il manquait un moyen pour les lier et les connecter ensemble.

 

Boulogne! 

J'ai donc répondu à l'annonce du premier stage de "Taikiken" organisé en octobre 2006 par M° Legree au dojo de l'ACBB. Cours du dimanche matin que j'ai suivi sérieusement durant 3 années; J'y ai découvert une méthode structurée, évolutive et cohérente qui allait dans le sens que j'attendais.

Ce fut l'occasion de poser les premières bases de la posture ainsi que la découverte de la série de chi kong: le Ba Duan Jin. série d'exercices qui va vraiment étayer ma pratique du Zhan Zhuang.

 

C'est l'ébauche de mes premières prises de postures qui sont à cette époque sporadiques. Je n'imaginais pas encore l'engouement qui viendrait par la suite. Surtout que je n'avais toujours pas réponse à mes attentes vis à vis du Tuishou car en Taikiken cela ne se pratique pas vraiment.

Donc j'apprends bien consciencieusement à la façon Taikiken et je commence à bien intégrer les principes qui me plaisent beaucoup: c'est ma vision de référence première... (Une approche globale correcte mais qui va vite se trouver dépassée)

 

Car c'est sans connaître le jeu du destin qui me fit croiser, deux fois, la route de personnages qui vont marquer ma pratique définitivement.

Ces deux sommités sont M° Sawawda et M¨Cui Rui Bin.

Ils ont et marquent encore de leur empreinte (savoir) ma pratique personnelle que je peux qualifier désormais d'interne et qui fait le lien avec tout ce que j'ai appris auparavant.

Alors je commencerai à expliquer mes ressentis de la rencontre avec M° Cui Rui Bin à Toulouse en juin 2010 même si j'ai rencontré d'abord M° Sawada.

 

Toulouse! 

Ce fut impressionnant ce stage. Impressionnant de rigueur, de technicité, de travail acharné pendant 10 jours! impressionnant d'être plongé en Chine et d'être immergé dans le Yiquan de Pékin: la Source ...

 

Je n'aborderais que les principes de la posture, même si elle est complètement intégrée au cursus complet du Yiquan et que chaque partie nourrit l'autre.

j'y ai donc appris que le maître mot est "droit" et non pas raide; que le "tirer de la tête" est le plus important des repères. Tout s'articule autour du maintien de la tête et de son action pour tous les mouvements: cette attention ne doit surtout pas faire apparaître de tensions à vouloir trop forcer la position de la tête.

 

Ensuite plusieurs points, d'égale valeur, viennent compléter l'alignement vertébral, des points déjà connus, je n'ai hélas pas de scoop, je crois, à apporter à ce moment là de mon analyse:

Dos relâché, coccyx vers le sol, genoux relâchés, poitrine effacée, regard  à l'horizon, yeux mi-clos et langue au palais etc ..

 

Ensuite viennent la position des pieds et celle des mains qui cette fois feront l'occasion de comparaison de style:

Donc en Yiquan l'élément clé est de conserver au mieux un écartement des pieds égal à celle des hanches: principalement pour maintenir le travail du ballon au niveau des genoux qui est primordial. Sentir aussi le travail sur la ligne intérieure des pieds.

 

Pour les mains c'est la combinaisons des 6 postures de base qui permettra d'obtenir par la suite une posture "globale" solide et puissante: je ne vais pas décrire chaque posture car d'autres l'ont fait et mieux que je ne le ferai, mais ce qu'il faut en retenir c'est de créer les "Elastiques" entre les mains et toutes les parties du corps et chaque posture favorise le ressenti d'un ou de plusieurs de ces élastiques. Que les mains , grandes ouvertes dirigent le sens de la posture, positionnent les coudes et font vivre la posture dans son ensemble.

 

Après ces critères descriptifs de la posture l'exercice le plus intéressant de ce travail postural et qui donne son sens interne au Yiquan ce sont les micro-mouvements;

les micro-mouvements vont créer l'unité du corps et la création d'une sensation de vague qui débouchera par la suite sur la capacité explosive du corps; le Fali.

Il est clair qu'à l'issue de ce stage je n'avais pas vraiment eu l'impression de comprendre ni de faire correctement ce travail. Il y avait déjà trop de choses à penser.

 

Alors j'ai entrepris ce travail de reproduction et j'ai débuté mes prises de posture pour approfondir ce qui avait été vu avec M° Cui: 6 mois de posture ballon bas puis  6 mois de plus pour la posture de la planche basse et idem pour celle d'embrasser l'arbre. Puis la périodicité s'est raccourcie au trimestre pour étudier toutes les postures vues pendant le stage pour ne pas oublier les sensations vécues et les commentaires du maître. Il y a eu des piqûres de rappel lors d'autres stages à Toulouse avec le disciple du Maître Cui, Michel Tournerie. En fait, cette étude des postures m'a pris un peu plus de 2 ans et c'est à cette époque que j'ai voulu quantifier mon travail et établir un lien avec la progression des sensations qui commençaient à se matérialiser. 

 

Début du décompte  le 3 août 2012; 1 année pour la première centaine, puis enchaînement avec les autres centaines jusqu’au 1000é Arbre le 23 juin 2018.

 

Alors cette progression et ces ressentis?

Donc entre temps, (après le taikiken de M Legree) j'ai rencontré en septembre 2008 M Sawada. qualifié d'expert en Taikiken ( élève de K. Sawai) et maîtrisant aussi le Yi quan et le Xing Yi quan, du moins j'en ai eu la confirmation bien plus tard. Ces disciplines qu'il pratique avec une bonne dose de personnalisation dues à certaines "révélations" ...  une pédagogie simple qui précise l'étude du "Chi", une mise en application à 2 des principes du Yiquan, en passant par l'étude des coups de poing du Xing Yi sans oublier , enfin, la découverte du Tuishou ..

 

Le Luco !

L'enseignement de Sawada va construire chez moi une approche particulière et éloignée des poncifs habituels. Cela va donc imprégner toutes mes prises de postures ainsi que mon travail global de l'Art Martial Interne Chinois. 

 

Quelle est-elle ? Elle est guidée par une recherche de la détente, du relâché et de la spontanéité dans tous les mouvements y compris dans la posture avec comme Leitmotiv : "Comme Agréable". alors vous me direz rien de nouveau! mais quand on en a la preuve sous le nez et que vous y goûtez , là ça fait un Choc! C'est d'ailleurs à l'opposé des pratiques classiques.

Bien entendu cela n'empêche pas tout le travail précité mais avec une vision claire de la démarche. Cette recherche de détente corporelle va conduire les postures durant la première année (première centaine).

 

De cette sensation de bien-être va découler une articulation particulière du corps, la libération des articulations et l'unification de toutes ses parties, de manière harmonieuse et coulant de source: sensation de l'énergie des mains, concrétisation de la verticalité et de la position de la tête. Ces éléments "acquis" vont amener des postures et des attitudes douces et fortes testées durant les applications à deux et je me laisse guider par les propositions du corps!

 

Chaque prise de posture apportera son lot de doutes, de douleurs, de sensations, de bénéfices pour construire petit à petit un ensemble cohérent dynamique et vivant.  Une démarche pédagogique qui fonctionne sur moi et me donne des résultats; le corps comme référent pour ma progression comme  à l'époque en karaté ou en boxe; désormais j'obtiens une qualité corporelle que je peux qualifier de permanente.

 

Voici mes repères:

 

    • Tête: sommet du crâne étiré comme suspendu  à un fil, regard à l'horizon et la langue soutient le palais comme une pique.
    • Bras: poignets relâchés comme suspendus par un fil; sensation des coudes qui coulent; les épaules suivent légèrement vers l'avant.
    • Jambes: pieds bien à plat, parallèles écartement hanches (Yiquan) ou épaules (Sawada); contrôle de l'avant du pied et talon allégé; genoux déverrouillés qui entraînent les aines.
    • Tronc: lombaires arrondies (légèrement), coccyx vers le bas; aines suspendues sur les pieds; poitrine effacée qui s'effondre et pèse sur le plexus
    • Mains: comme aimantées, comme deux soeurs jumelles, vivantes; face au clavicule (classique); position déterminée par le type d'arbre et contrôlée par le pouce, le majeur et le petit doigt.
    • Sensations: contrôle alignement du dos grâce à l'étirement de la tête; laisser vivre les balancements; laisser venir les vibrations (micro mouvements); sensation de rebond sur le sol (prémices du fali); ligne d'énergie comme par exemple celle int. pied/aines/creux épaule/oreilles; sensation de l'avant du pied (feuille sous talon) qui vient progressivement; élasticité avec la respiration (ouverture/fermeture); poids qui tombe dans les genoux.
    • Enracinement: Travail global entre corporel (aspiration du sol par les pieds) et spirituel (imagination racines et contact ciel); sentiment de détente comme "rien".

 


Maintenant!

Des choix qui donnent à la souplesse toute sa valeur, trop souvent annoncée mais qui disparaît devant l'adversité: peu de croyant en la Force de la Douceur!

 

Ces vertus seront utilisées dans tous les champs du Yiquan: Shili, Jan Wu et Sanshou; ainsi que dans  les Falis et le Tuishou ...

 

J'espère ne pas avoir "accouché d'une souris" comme le veut l'expression mais plutôt d'avoir "démystifié la montagne" qu'est le Yiquan et la posture Zhan Zhuang au travers de mon expérience qui se veut la plus transparente possible dans un but de partage et de transmission ...

 

C'est pourquoi, j'ai raconté le contexte "chronologique" qui témoigne de mon implication dans cette discipline et du travail accompli, et je ne peux que vous engager à venir me trouver et ainsi vérifier par vous-même des effets annoncés ... ou de laisser des questions ou commentaires sur le blog ou sur ma page FaceBook!

 

Ce sera plus facile en réel car les mots ont leur limite: à très bientôt sur les tatamis comme j'ai l'habitude de finir mes propos ...

 

 


07/08/2018
1 Poster un commentaire

1000 ème Posture - le Bilan!

Voici le temps du bilan!   (découpé en 2 du fait de la longueur du texte)

 

je vais présenter ce bilan en 3 temps: 

1) le bilan de la dernière centaine comme je l'ai fait pour les précédentes (les chiffres)

2) le bilan  à chaud après l'épreuve des  12h d'arbre

3) le bilan  à froid comprenant l'après épreuve  12h d'arbre  + bilan des mille postures (encore des chiffres)

 

1) Les chiffres de la dernière centaine

j'étais resté déçu des derniers résultats concernant la dernière centaine.

j'ai réussi à légèrement inverser la tendance. l'épreuve des 12h y est certainement pour quelque chose.

 

J'ai diminué quelque peu la périodicité, même si le final était programmé en juin: soit  235 jours,

ce qui maintien la moyenne d'arbre par semaine  à 3!

 

La moyenne par posture augmente elle aussi et passe à 27 minutes pour un total horaire de plus de 45 heures 30 !

 

Je suis satisfait de cette centaine même si mes prises de postures comptabilisées ont été faites en grande partie dans les cours dédiés. Peu d'opportunités pour des arbres longs choisis!

Mais avec ce final du 1000è arbre clôturant mon défi de 12h d'arbre, je savoure  l'exploit et suis fier de ma persévérance!

Mes prochains arbres auront un autre goût c'est sur!

 

2) Ouah! quel exploit!

Oui malgré ce qu'on peut en penser j'ai réalisé un exploit! pas dans le sens exceptionnel  du terme mais dans le sens du projet improbable réalisé : 1000 postures comptabilisées (marre de les retranscrire sur mon pc) et leurs statistiques d'évolution et le défi réalisé 12h d'arbre qui conclut cette aventure!

 

Alors oui j'ai trouvé mon "Graal", j'ai assouvi ma quête, réussi ce pari farfelu lancé il y a maintenant plus de 6 années (débuté le 3 Août 2012). j'avais fait quelques plans sur la comète sans trop savoir ce qui m'attendait. autour de moi personne ne s'amusait à compter ses arbres ni à vraiment en évaluer la progression. Ce doit être mon coté didactique qui m'a poussé à transformer cette pratique qui se veut personnelle et intime en une expérience corporelle et spirituelle de longue haleine partagée avec vous tous qui me suivez ...

 

Alors l'exploit, vous me direz? hé bien ...

 

Pendant !

Comme je l'ai déjà indiqué dans l'article le 1000è réalisé il y a eu alternance entre la douleur dans les épaules due à la répétition et la surprise de tenir à l'aise les postures pour le reste du temps.

L'analyse que je peut faire de cela c'est que finalement chaque posture était comme une posture unique avec ce que j'appelle l'avancement par phases successives sans changement notoires quand à la durée. Que les moments de tension coïncidaient avec les moments de doute quand à la réussite attendue tant d'un point de vue de la durée de posture (peur de l'abandon) que d'un point de vue qualitatif  (hauteur des mains ou travail technique). Que je n'ai pas ressenti de réelle fatigue ou de douleur handicapante malgré l'accumulation du temps de posture.

 

Même les temps de "repos" n'ont pas été totalement un arrêt car je me suis entraîné un peu avec mes collègue du Yiquan, que je me suis déplacé pour aller chercher  à manger , que j'ai mangé; pas d'étirement ou même de massage n'ont été nécessaire.

Je pensais souffrir bien d'avantage et j'aurais pu certainement accomplir le défi attendu et tenir au moins les 8h. C'est ce qui je pense ne m'a pas permis d'être plus dans le ressenti: Malgré tout, chaque posture a apporté son moment de grâce avec cette indicible sensation de bien être qui m'étonne toujours tant elle porte alors la posture!

 

A Chaud! 

Je dirais que tout de suite après, le lendemain, aucune douleur notoire même les tensions ressentis la veilles dans les mollets avaient disparus, comme si cela n'avait pas existé.

 

Que lorsque j'ai pris la posture ce jour là et les suivants, la posture m'apparaissait ou se posait d'elle même, sans recherche ni effort.

Un sentiment d'enracinement très prononcé venait tout de suite et se vérifiait à chaque fois que je pratiquais à deux (yiquan ou karaté) et même dans des exercices types taichi ou chikong!

 

J'étais par la même occasion bien plus détendu et un peu "ailleurs" dans la vie de tous les jours.

 

Corporellement, j'avais, toujours présente, une sensation d'unité, tout le corps lié. Aucune partie du corps ne pouvait faire quelque chose sans les autres. Ainsi que le contraste entre les tensions ressenties durant l'épreuve avec une détente du haut du corps, et des épaules en particulier, m'étonnait beaucoup.

 

De plus un effet léger et glissant inattendu accompagnait mes déplacements surtout ressenti en karaté, du fait des postures je pense.

 

Cela fut assez reposant ...

 

Cet état d'euphorie a duré environ 2 semaines. puis les effets notoires se sont dissipés peu à peu.

 

3) Alors Finalement!

 

Les chiffres

Cette analyse des chiffres suivants apporte un éclairage sur la tenue de mon projet et image la difficulté de ce type de pratique.

en effet faire l'arbre demande de l'abnégation, de l'organisation et de la persévérance. cet aspect organisationnel est certainement le plus difficile  à mettre en place dans un quotidien "classique" (travail, famille).

Elle prend même le pas sur la qualité et la progression des ressentis dans l'arbre lui-même.

 

La première centaine, en préambule du projet, avait son propre fonctionnement. la condition était de réalisé 1 heure minimum pour découvrir les arbres longs: cela m'a pris une année avec une périodicité de 2 arbres par semaine pour un total important de  111h de posture. la référence était posée!

pour les centaines suivantes je décidais de comptabiliser tous les arbres que je réaliserai, de manière sérieuse, sans condition de temps de pose. Cela impliquais d'avoir a minima un travail technique ou spirituel durant la posture.

L'analyse suivante est construite autour d'un découpage des 900 arbres en "tricentaine":

 

Pour le temps de posture et sa moyenne force est de constater qu'il y a eu une "tricentaine" forte, moyenne et faible avec respectivement une moyenne de 65h,45h et 40h de temps de posture par centaine et avec une moyenne de 40', 30' et finalement  20 minutes pour les dernières centaines.

La périodicité, c'est à dire la période entre le début et la fin d'une centaine, c'est elle aussi alourdie au cours du projet: Je suis passé dune moyenne de 160 jours pour les trois premières centaines avec le record sur cette dernière (300è/148J et près de 5A/sem) et à environ  230 jours pour les 3 dernières (un sursaut pour la  700è/160j).

 

En conclusion, j'ai su maintenir une régularité sur le nombre d'arbre par semaine aux alentour de  3 arbres par semaine mais toutes les autres données se sont détériorées et en baissant considérablement la performance attendue.

Ce qui a manqué à ce projet c'est de créer les conditions organisationnelles pour intégrer mes prises d'arbre dans le programme de la journée. Je n'en ai pas été capable! trop d'interférences affectives à assumer! cela fera t il l'objet d'une autre aventure?

 

A Froid! L'analyse... le lien

les 1000 postures

le defi ...

maintenant

le futur

 

 

 


27/07/2018
1 Poster un commentaire

1000 ème Posture - Le Défi !

Le Voici, le Voila!

 

Quand il faut y aller, faut plus hésiter! ce n'est jamais les conditions optimum, mais aujourd'hui c'est pas trop mal: pas de blessure, une météo clémente, et peu d'intendance car ce "12h d'arbre" ce fera en catimini.

 

J'ai pas trop mal dormi juste une douleur dans l'omoplate droit qui j'espère ne m'handicapera pas trop. Je me sens motivé mais tout de même inquiet quand à ma condition physique pour tenir des arbres longs dont je manque cruellement de pratique ces dernières semaines. j'adapterai le prévisionnel en fonction de mes capacités du jour, ce qui compte c'est avant tout de réaliser le millième arbre (Zhan Zhuang).

Ce millième arbre obtenu au bout de cette série particulière de  5 postures à réaliser entre 8h et  20h ce soir. (voir le décompte dans "le millieme arbre - préambule")

 

C'est parti!

Réveil 6h35, toilette et brossage de dents. En route, départ 7h10, il fait bon, je suis à l'heure, heureux de ce qui m'attend ... bon je l'ai voulu hein!!!

 

ZZ 1000 7h10 départ.jpg

 

35 minutes de voyage  la 13, la 12, station Rennes, je marche à bonne allure vers le Jardin du Luxembourg, appelé le Luco par les habitués...

Finalement déjà quelques joggeurs et un bruit de fond bizarre d'installation; il y a souvent des orchestres mais là il se prépare quelque chose dans le jardin ..

J'arrive finalement dans les temps prévus soit aux alentours de  7h 50 au lieu dit "du Champignon" espace d'entrainement du Yiquan de Maitre Sawada. C'est un lieu qui me parle! c'est ce qui m'a un peu décidé à choisir ce lieu pour ce défi ...

 

 

ZZ 1000 9h Dojo sawada.jpg

le dojo "Sawada"

Il me reste à trouver ma place. je suis guidé par l'ensoleillement car le petit vent frais m'incite à éviter l'ombre des arbres.

Je choisi un espace un peu en retrait avec vu sur le champignon ...

 

Après 6 heures 15 minutes de posture, j'attaque alors mon 1000è Arbre pour terminer en beauté ce Défi commencé maintenant depuis le 3 Août 2012 soit près de 6 années d'entrainement assidu: Des interrogations, des découvertes, des ressentis , des doutes, du plaisir et un développement tant physique que spirituel.

C'est un peu courbaturé que je démarre la posture du fait des arbres précédents. Je termine par la posture "dite classique" hauteur des mains clavicule, celle enseignée par M° Sawada mon professeur de Yiquan.

 

Le carillon de l'église toute proche, sonne  20h; c'est avec soulagement que ce termine la 1000è posture, d'1h10 qui montera le Record du maximum de temps de posture en une 1/2 journée (soit 12h) à 7 heures et 25 minutes!

 

ZZ 1000 édition 1.jpg

la 1000é posture "édition 1"

 

Le Défi 12h d'arbre: (voir la galerie de photo plus bas)

 

Posture 996: 8h

position des mains en "ballon Bas"; situation mi ombragé, c'est agréable. j'ai droit au ballet des abeilles qui viennent butiner les fleurs de tilleuls qui entourent cet espace.

la brise légère fait tomber une pluie de pollen et son parfum m'enivre délicatement. Cette première prise de position est plutôt agréable mais malgré la position basse des mains je sens mon dos me tirailler. une jolie couleur verte m'accompagne lorsque je ferme le yeux et j'active une bonne partie de la position les sensation haut/bas et l'alignement vertébrale.

durée 1h 02 minutes

 

Posture 997: 10h

Position des mains en "Planche Basse"; même situation ombragé; mais je profite du soleil et durant la première heure je vais chauffer mes lombaires dos au soleil. le passage de la 1ère heure est difficile je me retourne et profite du soleil.je tente de relâcher les épaules; l'enchaînement des postures tire sur mon dos et je préfère tempérer en arrêtant la posture plus tôt que prévu.

je rejoindrai le groupe Yiquan de Sawada qui sont arrivés sur ces entre-faits pour me dérouiller un peu les épaules. je grignote un peu et bois un peu d'eau. j'irai acheter une petite salade pour manger.

Durée 1h 48 minutes

 

Posture 998: 13h

Position des mains en "Planche Haute"; J'ai changé de lieu, toujours à proximité du champignon et suis maintenant sous les arbres car le soleil tape plus fort.

Alors cette posture tire durement sur mes omoplates et je souffre de nouveau jusqu'à trouver la bonne hauteur. j'apprécie cette posture car je me retrouvais souvent en fin d'arbre long dans celle-ci. j'ai modifié l'organisation de mes arbres et je suis parti pour une heure seulement car je voudrais tenter les 3 heures pour la suivante. Finalement le temps passe vite, les anciens du groupe Sawada, Albert et Roland, me soutiennent, et une forte sensation me vient au niveau des coudes. mes mains remontent et le ballon s'installe au niveau de ma poitrine.

Durée 1h 05 minutes

 

Posture 999: 15h

fait en 3 parties: 1/ Position des mains en "Ballons sur le coté"; exposé au soleil légèrement voilé, cette avant dernière posture démarre doucement. Cette position latérale est source de bonnes sensations. Un travail montant/descendant type ascenseur qui génère une sensation forte de verticalité. la première heure se passe plutôt bien, la position des mains soulage un peu mes épaules. je décide de passé en 2/ en "main embrasser l'arbre" niveau plexus pour travailler une nouvelle sensation mais cela s'avérera trop présomptueux. Au bout d'un peu plus d'une demi heure je dois me résoudre à passer en 3/ mains doigts vers le sol pour repousser les limites de cette posture. Je retrouve une sensation relation mains /hanches/ pieds que j'avais déjà perçu dans des arbres précédents. Hélas quelques douleurs viennent perturber ce travail mollet et épaules et je préfère l'interrompre pour préserver un peu mon corps pour le  1000è à venir. Merci à Cyril qui m'a accompagné durant 1h!

Durée 2h et 20 minutes

 

Posture 1000: 18h50

En voulant gagner un peu de temps pour le record, j'ai repris plus tôt cette dernière et ultime posture d'arbre que ce soit pour le défi 12h ou pour le décompte finale de mes postures.

position dite normale "hauteur clavicule" comme me l'enseigne Maître Sawada mon professeur de Yiquan. je retrouve une posture plus familière et assez confortable malgré la hauteur des mains. je sens l'énergie qui circule, malgré les tensions accumulées, et la fatigue, en obtenant un grand ballon très agréable et puissant. proposition corporelle mains vers l'avant et réalignement orientation corps/pieds.

C'est la première fois depuis ce matin que je peux me détendre un peu dans la posture et m'échapper spirituellement. une magnifique couleur orange Feu vient nourrir mes yeux. j'en profite pour faire quelques bénédictions pour mes proches et dédicacer ce 1000è arbre au Maître Sawada pour sa gentillesse et son enseignement merveilleux. Merci à Galina qui m'a accompagné pour cette dernière heure!

 

20h sonne ... Durée: je tiendrais donc 1h et 10 minutes cette ultime posture.

 

Vous retrouverez ci après la galerie  photo qui illustre ce 12 heure d'arbre.

 

Pour ce qui est du bilan de ce défi et les conclusions de tout ce travail de mise en posture, à chaud et à froid vous le retrouverez dans un prochain article... à suivre!

 


25/06/2018
1 Poster un commentaire

1000 ème Posture - Préambule !

Pour les nouveaux venus sur le site et qui prendraient en route ce projet, voici un petit rappel chronologique et explicatif quant au différents aspect de communication mis en ligne pour suivre l'évolution de mes pratiques individuelles ou collectives...

 

Cette aventure vient avant tout d'une découverte lorsque j'ai débuté les arts martiaux, puis est devenu comme une nécessité durant l'avancée de ma pratique et désormais c'est un incontournable pour atteindre la sérénité tant recherchée.

 

Ce projet qui c'est profilé, au fur et à mesure, a suivi différentes formes, différents axes de travail, tant pédagogique, de partage de pratique que de travail personnel; Mes postures avec le partage de mes ressentis dans les 100 premiers arbres; puis le Défi des 24h d’arbre, qui reste toujours à relever, avec l'idée de partager ces moments de méditation; et les Matinales du Chi pour donner encore plus de consistance à cette pratique quelques peu ésotérique, en proposant des éducatifs pour former le corps vers le Yiquan!

 

c'est aussi une communication qui a pour but de faire découvrir cette formidable discipline et partager cette aventure qui dure maintenant depuis environ 20 ans ...

Mélange de compte rendu d'expérience et de clichés photographiques, ponctués par vos témoignages et commentaires forts encourageant!

 

Aujourd'hui c'est la fin d'une ère! celle de la découverte. 

 

Mon projet d'atteindre les milles postures doit d'abord s'affranchir d'une étape intermédiaire pour confirmer mon parcours.

Cela prend la forme d'un défi qui consiste à préparer les  24h de posture (projet initial)! 

 

Ce mois de Juin, le samedi 23 Juin 2018, je vais tenter de réaliser le maximum d'heure de posture en 12 h et terminer par le 1000é!

 

Voici le programme de cette journée et l'organisation à mettre en oeuvre pour sa réalisation.

j'ai besoin pour réaliser ce défi, de l'aide de bonnes volontés et les compétences de certaines d'entre elles!

Certains aspects sont encore à confirmer et cette page vous permettra de suivre au plus près l'avancement de cet événement!

 

Jour: Le samedi 23 Juin 2018

Horaires: de 8h à 20h - rdv 7h45

Lieu: Le Jardin du Luxembourg (emplacement habituel du cours de Yiquan de SAWADA)

 

Objectif: réaliser le maximum d'heure de posture en  12h 

Mode opératoire: alternance de posture et de repos

description du projet, explication de la posture de référence, prise de vue et enregistrement des positions, désignation des Témoins.

 

programme théorique de la journée:

08h-09h = lancement partageable 1ère posture d'1 heure  

09h-10h = présentation du projet - pub (1 heure de repos)

10h-12h = 2ème posture de 2 heures

12h-13h = sieste (1 heure de repos)

13h-16h = 3ème posture de  3 heures

16h-17h = sieste (1 heure de repos)

17h-18h = 4ème posture d'1 heure

18h-19h = interview (1 heure de repos)

19h-20h = dernière et 5ème posture partageable d'1 heure: le "1000é arbre"

 

soit 8 heures d'arbre en une 1/2 journée!

 

Pour que cette journée puisse se dérouler dans les meilleures conditions et permettre de partager cette expérience avec le plus grand nombre voici exposé quelques questions d'organisation et de création de support de communication pour relayer cette journée:

 

Accueil et communication public et Sponsor:

Vidéo et Enregistrement du record:

Collation et ravitaillement:

Gestion et timing de l'événement:

Intendance et médical:

Sécurité:

Sponsoring:

Partenaires:

Autres:

Chacun peut se porter volontaire pour participer à ce projet et m'aider à réaliser mes postures dans les meilleures conditions.

 

Merci a tous ceux qui m'ont aidé par le passé et ceux qui le feront par la suite pour réaliser ce DEFI!

 


13/06/2018
2 Poster un commentaire

900è posture et + de Nov 2017 à juin 2018

Dur Dur ...

 

La quête du Graal! purée je ressens ce que le roi Artur (Astier) ressent dans Kaamelott ! 

 

Bon trêve de plaisanteries ce 900è arbre est fait. Pas le plus bel arbre de ces dernières séries; mais il a le mérite d'exister; il prouve et conclut cette avant dernière série. Garder une régularité et se donner du temps sont deux choses très dures à tenir; pas d'apitoiement sur mon sort mais un léger sentiment de déconvenue: Je voudrais tenir mes postures plus longuement pour en tirer davantage d'expérience.

Cependant les sensations sont là, présentes, s'affinent et j'aime ce que je peux produire : émanation de mon Chi? du moins j'en tire satisfaction de ce coté.

 

Pas grand chose à rajouter seulement des ressentis à partager en réel avec les collègues du cours  à Sawada!

Le Clicher de ce 900è arbre symbolise ma volonté d'expérimenter et partager dès que je le peux mes connaissances et mes découvertes sur le Yi Quan! c'est pourquoi vous me découvrez en posture dans "ma salle de Karaté" de mon club qui témoigne de la mise en place depuis l'année dernière d'une découverte du Yi Quan le mercredi soir au dojo du Stade de France!

 

Pour voir l'avant dernière série de photo le 800è!

 

bon rapidement pour les chiffres: 

Une périodicité descendu à 3 par semaine!

Une moyenne à 19 minutes par posture pour un total horaire d'un peu plus 32 heures!

 

C'est nettement insuffisant et je me dois d'infléchir cette tendance...

 ZZ900 1-11-17 CSCP SDF.jpg

 

En ligne de mire maintenant le 1000è !


 A suivre le diaporama de mes "Arbres" durant la prochaine centaine .... 

 


18/11/2017
1 Poster un commentaire