un Arbre dans la Ville

un Arbre dans la Ville

66è-72è Arbres (avril 13)


66è Arbre de Toulouse 2 - 07/04/13 - 1h 05

Début de  mois difficile!

Week end à Toulouse pour un stage de Yiquan. Nous sommes reçu par Michel Tournerie, élève de M° CUI RUI BIN (voir sa vidéo sur le blog)

 

Nous sommes très bien accueillis, comme d'habitude, chahuté par Michel et chouchouté par lui-même! Au programme Posture, Shili, Tuishou pour la technique et resto chinois, pause thé et Calicéo pour la convivialité.

Parti avec 3 potes, nous en avons bien profiter dans tous les sens du terme!

 

 

L'arbre choisi pour ma série est l'arbre exécuté le dimanche matin. Chaque groupe de niveau suit une progression sur les 4 arbres du week-end. Après la posture classique exécuté le samedi après midi c'est la posture mains parallèles au sol, paume vers le sol à hauteur des épaules.

 

Une posture très intéressante, que j'expérimente quelquefois spontanément, qui permet un ressenti "vers le sol". Cette fois-ci fort de l'avancée du stage, j'ai eu une sensation très présente d'un ballon énorme sur lequel je m'appuyai. Bien en place donc sur la fin de l'heure j'ai apprécié les quelques minutes glanées pendant la pause. 

Espérant une prise de photo par l'un des copains, j'ai du me résigner et quitter cette belle "haute" posture.

Cependant voici un cliché de mon ami Konrad qui lui aussi avait bien apprécié cette position faite hier (il est dans le groupe des forts qui sont allés en chine!). 

Je vous laisse profiter:

 

Un stage très intense et fort en expérience!

 

 


23/04/2013
0 Poster un commentaire

67è Arbre - 17/04/13 - 1h

Enfin retour en méditation longue! retour difficile de Toulouse et l'esprit occupé par mon retour prochain au boulot. De la fatigue et des tensions dans les épaules, l'une après l'autre ne m'ont pas permis d'être dans de bonnes dispositions.

Profitant encore de mon temps libre me voila parti  à la recherche d'un lieu pour le prochain rendez-vous collectif (24h d'arbre). Surfant sur l'actualité, j'ai trouvé une expo "l'arbre de vie" au collège des Bernardins dans le 5è. c'est en cherchant un espace végétal que je suis tombé sur les vestiges des "Arènes de Lutèce". Mon choix est donc fait!

Décidé de profiter de ce bel après-midi je décide de foncer au jardin des plantes tout proche pour me poser depuis le temps que j'attends d'avoir les bonnes conditions. Après quelques minutes de marche je trouve un endroit , pas trop discret mais original, qui me plait.

 

 

Profitant de ce printemps qui s'installe, un doux soleil m'inonde. Devant ce majestueux Cèdre du Liban ma posture va évoluer vers la position mains parallèles au sol, à l'identique de la voûte de son feuillage.

 

C'est aussi fort de l'expérience du stage de Toulouse où j'avais apprécié cette posture. Cette sensation est très présente, symbolisé par un gros ballon sur lequel on s'appuie. Sensation d'avoir le corps en caoutchouc qui bouge en entier et qui rebondi inlassablement, en une petite vibration de haut en bas. 

 

C'était bien agréable aussi de n'avoir plus les gros blousons d'hiver. Un arbre en légèreté! de près de  300ans

 

 




29/04/2013
0 Poster un commentaire

68è Arbre Gare St Lazare - 19/04/13 - 1h

Dans l'espoir de rattraper un peu le temps perdu en ce début de mois, je profite de tous les moments mis  à ma disposition pour me mettre en posture.

En ce vendredi matin, mon coaching de midi annulé, je marque une pause à la Gare St Lazare lieu de passage obligé mais surtout un lieu en référence à ma pratique martiale puisque je m'entraîne ici, à deux pas, depuis 29 ans (1984).

Lieu emblématique par excellence et mis en évidence par la SNCF en créant une initiative musicale "A vous de jouer" en installant un piano en libre service.

C'est ainsi que depuis le  21 mars nous avons droit à des concerts improvisés par des amateurs et des musiciens confirmés qui enchantent le hall des "Pas perdus". (a voir sur mon FB un petit extrait)

 

Pas évident d'être discret en position tout en n'étant pas trop loin du piano pour en profiter et donner une ambiance  à cet arbre.

 

 

Alors, vous vous en doutez bien, ce n'est pas un arbre très "technique" mais pourtant les sensations seront au rendez-vous.

Les sensations vécues depuis un certains temps, amplifiées grâce au passage à Toulouse qui amènent un lâcher prise au niveau des hanches et un très fort sentiment d'enracinement. 
Enfin travail sur le détachement pour rester impassible aux réactions d'étonnement de certains passants.

Rien d'autre à rajouter, content de faire ce "Clin d'oeil" dans ce blog à la gare st Lazare pour vous faire partager au plus près et en vrai ma vie de bohème, support de mon projet!


01/05/2013
0 Poster un commentaire

69è Arbre "l'Effet Papillon" - 24/04/13 - 1h30

A la recherche de nouveaux "Spots" pour mes arbres, avant d'être prisonnier au boulot, je me dirige vers l'Ile St Germain, à Issy-les-Moulineaux.

C'est une amie qui m'en avait parlé et décrit comme un joli parc avec une partie qui reste un peu "sauvage".

Parti à sa découverte, j'entreprend d'en faire le tour et repérer les endroits les plus appropriés. Après une agréable pause au "café de l'île " je me dirige vers l'endroit choisi même si ce n'est pas celui auquel j'avais rêvé.

 

Il fait bon, même chaud et je m'abrite sous un magnifique marronnier commun. Sous ses branches énormes j'avais une vue panoramique sur une partie du parc fort jolie. (voir photo sur article pérégrinations)

 

 

l'Effet papillon! Kézako?

"Un battement d'aile de papillon à Paris peut provoquer quelques semaines plus tard une tempête sur New-York. Cette image décrit l'effet papillon tel qu'il a été mis en évidence par le météorologue Edward Lorenz. Il a découvert que dans les systèmes météorologiques, une infime variation d'un élément peut s'amplifier progressivement, jusqu'à provoquer des changements énormes au bout d'un certain temps. Cette notion ne concerne pas seulement la météo, elle a été étudiée dans différents domaines. Si on l'applique aux sociétés humaines, cela voudrait dire que des changements de comportement qui semblent insignifiants au départ peuvent déclencher des bouleversements à grande échelle.

Les scientifiques qui analysent l'évolution de nos sociétés estiment que dans le futur, les transformations sociales seront de plus en plus liés à quelques actions individuelles plutôt qu'à des phénomènes de masse. Ceci parce que deux conditions essentielles à l'émergence de l'effet papillon sont à présent réunies.

  • D'une part, la circulation de l'information est devenue toujours plus rapide et plus dense entre les différents acteurs de la société et les diverses parties du monde. Ceci fait que des événements auparavant isolés, peuvent maintenant être reliés très rapidement. Ce qui favorise la transmission et l'amplification des changements.
  • D'autre part, à l'aube du troisième millénaire, les sociétés humaines sont manifestement arrivées à un point de bifurcation. Nous sommes dans une période de redéfinition complète des normes et des valeurs en matière de travail, d'économie, mais aussi de vie sociale et de rapports entre Etats. Dans ce type de situation, une infime modification peut tout faire basculer.

Ces éléments mettent le pouvoir de changer le monde à portée de notre main, à condition que nous sachions nous libérer de nos tyrans intérieurs. Si nous y parvenons, nous pourrons repérer dans notre vie de tous les jours les domaines dans lesquels un changement même minime de nos comportements peut déclencher l'effet papillon."

 

 

En position haute, détendu, je me sens en osmose avec cet espace. Je ne peux m'empêcher d'entrer dans une réflexion en écho avec mon environnement proche: cet arbre géant avec cette voûte immense et dense, d'un vert profond découpée sur le blanc immaculé d'arbres fleuris juste en face; des ouvertures d'un bleu "ciel" qui absorbent mon regard et d'autres brillantes d'un jaune "soleil" qui m'aveuglent.

Toute cette vie végétale, les fleurs, les plantes, animale avec ses oiseaux chanteurs et ses insectes bourdonnants forment une ronde autour de moi et me transportent. Je suis là et je vibre à l'unisson!

Eau, bois, terre, feu ! Une alchimie s'effectue en accord avec les sons qui m'entourent.

 

J'ai à ce moment là vraiment la sensation de faire partie d'un tout, vivant à son propre rythme et insouciant des problèmes des Humains.

Alors, je m'interroge sur l'effet que je pourrai avoir sur le "Monde" si je lançais une prière d'amour, un cri de détresse, un appel à la conscience collective!

C'est avec ces pensées que je vais passer plus d'une trentaine de minutes dans une posture puissante et concentrée, formant moi-même un arbre en miroir !

 

Un magnifique moment!


02/05/2013
0 Poster un commentaire

70è Arbre "Arènes de Lutèce" - 27/04/13 - 1h20

Me revoilà pour mon  70è arbre!

Déjà!  j'ai envie de dire et pourtant il me reste encore un certains nombre d'Arbres  à faire par semaine, chose qui n'est pas gagné d'avance.

Ce projet de réaliser cent arbres en  une année doit donc ce terminer en juillet 2013. il doit être conclu par un "24h d'arbre" conçu comme un record du monde (voir article). Mais devant la complexité de son organisation j'ai pris un retard certain et je devrai trouver une solution de rattrapage et/ou le reporter.

C'est pourquoi aujourd'hui, pour ce  70è arbre, Je ne suis pas seul. Pour donner un fil conducteur  à mon projet j'organise  1 fois par mois un arbre collectif dans un lieu symbolique de Paris appelé "Rendez-vous 24h d'arbre".

J'ai conscience que ce projet est certes ambitieux mais n'a pas la réussite escompté! Même les élèves fidèles n'ont pas tous  répondu  à l'appel même si j'obtiens de nombreux encouragements.

Comme vous l'avez lu dans le lien ci-dessus cet arbre s'est déroulé dans les vestiges des "l'arènes de Lutèce" dans le 5è arrondissement de Paris.

 

 

Chaque prise de posture apporte son lot de sensation. Chaque endroit contribue à une ambiance différente et nous emmène vers d'autres "lieux"; en nous-même (corps) et vers d'autres espaces (tête).

 

Prévu pour une heure, l'atmosphère particulière du lieu va nous transporter facilement 20 minutes de plus.

Energie, concentration, ressentis, tous les sens exacerbés, vont contribuer à nous sentir bien dans notre position comme accompagné, et ainsi accomplir un arbre '"anachronique"!

 

Pour ma part, une sensation de colonne d'énergie partant du sol et vers le ciel comme un pieu devant la poitrine et pointant vers le haut sur lequel mes mains sont appuyées et emportées elles aussi vers le haut: comme la sensation d'avoir les bras et les mains légers qui montent tout seul. Autre sensation récurente, mes mains seront cette fois-ci "bouillantes".

 

Très belles sensations pour cet arbre particulier à tous égards!


07/05/2013
0 Poster un commentaire