un Arbre dans la Ville

un Arbre dans la Ville

12è Arbre - 12/09/12 - 1h30

ma 1ère semaine de coaching se déroule bien et l'organisation se déssine. Mes vagabondages m'ammène à découvrir des lieux et éventuellement à les tester.

 

En route pour passer le bonjour aux copains du CSCP mon "ancien" club je découvre une partie des quais rive gauche fort symphatique. Ayant suffisament de temps devant moi je me pose près d'un grand arbre au bord de la seine.

 

 

Je retrouve donc l'élément eau prédominant dans cette posture. Je pense sincèrement que cela influence beaucoup le travail effectué.

Je me laisse guidé par le roulis des flots et les passages réguliers des péniches.

 

Rien de particulier à commenter si ce n'est la question du temps!

pourquoi cette question: en fait, La notion temporelle est gênante d'un point de vue psychologique. Si l'on garde à l'esprit cet objectif de temps à réaliser on perd en sincèrité parce que l'on attend la fin.

Or j'apprécie davantage le maintien "long" lorsque je ne m'attache pas à la fin de la posture. Mon esprit reste ouvert et j'en profite jusqu'au bout.

 

C'est pourquoi, en général je mets mon "réveil" de téléphone en fonction et je médite. Mais ma sonnerie est trop faible et souvent je m'angoisse à l'idée de ne pas l'entendre; Non que je ne veuille pas faire plus que prévu mais lorsqu'il y a un impératif j'ai moins de latitude.

Donc, me voila flottant dans mon centre lorsqu'il me semble que le temps commence à être long. J'essaie de résister à la tentation de regarder l'heure mais du coup mon esprit est perturbé. Après un long moment que j'évalue tant bien que mal je regarde mon tél et mince! voila que j'avais dépassé l'heure de trente minutes pile. Oups!

 

Voila la petite histoire pour ce premier arbre de 1h30. (je précise pour la série des 100 car j'ai déja fait plus long auparavant)



20/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres