un Arbre dans la Ville

un Arbre dans la Ville

78è Arbre "ASCB PSL" - 15/05/13 - 1h

Semaine pas très favorable en ce qui concerne le temps!

Mais fort de la bonne série de la semaine précédente je m'impatiente de trouver un lieu et un moment pour me poser.

C'est le Parc de Batignolles "Martin Luther King" dans le  17è qui s'invite à moi. Repéré depuis longtemps, je n'avais pas eu l'occasion de pousser jusque là et de profiter d'un parc "moderne" pour méditer.

Pressenti pour un temps comme site Olympique, c'est un parc qui est encore en développement et aura de bons arguments pour de futurs "Arbres".

 

C'est aussi un lieu particulier car il  est situé "sur", façon de parler, mon ancien club de karaté: en effet il a été conçu sur un ancien site SNCF où il y avait un complexe sportif CCE qui abritait une salle de musculation et une salle multiactivités dont la section Karaté Full-contact de l'ASCB PSL" (association Sportive des Cheminots de Batignolles et de Paris St Lazare).

Activité crée et menée de 1990 à 2001 dont je garde, bien entendu, un souvenir riche en émotions.

 

 

Je profite d'une accalmie et me positionne sur le point le plus haut du parc, tourné vers l'ouest parisien.

Comme vous pouvez le constater sur le cliché de gros nuages menaçaient ma position!

L'endroit était calme, peu de passant en ce début d'après midi, idéal pour un arbre concentré: j'opte pour le travail des  6 directions, décidé  à optimiser ma séance.

Tant et si bien que je vais découvrir une nouvelle sensation, qui rebondi sur un ancien ressenti, qui se focalise autour de deux grands ballons cylindriques, comme des colonnes, que je tiens dans mes bras et qui descendent jusqu'aux pieds.

Une sensation qui équilibre mes appuis au sol (répartition G/D) qui se matérialise par des picotements et des vagues de chaleur qui montent dans mes jambes jusqu'aux aisselles.

Mon esprit s'envole aussi  à l'image du ciel tourmenté et qui va, de surcroît, m'arroser copieusement d'une pluie battante durant les 15 dernières minutes restantes.

 

C'est rafraîchi et requinqué que je vais arrêter ma posture comme le fait aussitôt la pluie, comme par enchantement. J'en rigole encore!



04/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres